L’alarme anti intrusion

L’installation d’un système d’alarme pour prévenir les risques de cambriolage et les tentatives d’intrusion est vraiment un moyen clé d’y parvenir et les statistiques à ce sujet ne laissent aucune place au doute. Dans 95% des cas, la sirène d’alarme fait fuir les cambrioleurs ou tout autre personne malveillante qui tente de s’introduire par effraction dans une habitation. Ce chiffre qui frôle le 100% prouve l’efficacité d’une alarme anti intrusion dans la prévention des cambriolages et la lutte contre ce type de criminalité.

L’alarme anti intrusion est une alarme qui va se déclencher dès qu’une personne non autorisée va tenter de franchir les limites du périmètre sécurisée par ce dispositif. On parle aussi d’alarme périmétrique puisqu’elle sécurise les contours d’un logement et d’alarme volumétrique qui surveille l’intérieur de celui-ci.

Pour organiser un dispositif de sécurité efficace avec une alarme anti intrusion, il faut évidemment une centrale d’alarme performante, comme par exemple Alarmia, qui va vous permettre de gérer l’ensemble du système, comme un poste de commande. Ensuite il faut installer des détecteurs d’intrusion sur tout le périmètre de votre habitation. Il existe deux types de détecteurs appropriés qui sont les détecteurs d’ouverture et les détecteurs de mouvement. Les détecteurs d’ouverture doivent être placés sur toutes les ouvertures ou au moins les principales : la porte d’entrée principale de votre habitation arrive en tête de liste des accès à protéger puisque dans 80% des cas, les cambrioleurs pénètrent dans les logements par cette porte, soit en forçant la serrure, soit en enfonçant la porte. Les détecteurs de mouvement doivent être posé à hauteur d’homme sur les murs de l’habitation et aux endroits de passage stratégique comme l’entrée, les couloirs, la montée d’escalier, le séjour ….

Un détecteur d’ouverture se compose de deux parties distinctes : une partie fixe qui est installée sur le chambranle de la porte ou de la fenêtre sécurisée et une seconde qui est posée sur la porte ou le châssis de la fenêtre. Ces deux parties sont en contact dès que la  fenêtre ou la porte est fermée. Quand le système d’alarme est activé, si les deux parties qui constituent le détecteur d’ouverture se désolidarisent, cette information d’alerte est aussitôt transmise à la centrale qui fait retentir sa puissante sirène alertant tout le voisinage. Ces détecteurs sont très sensibles, et la moindre tentative d’ouverture les met en alerte. Le détecteur de mouvement n’est composé que d’un seul élément et fonctionne avec un faisceau infra rouge qui détecte toute source de chaleur qui intercepte le faisceau.

Comments are closed.